Archive de la catégorie ‘D nos rencontres’

Visite au Prieuré de Vivoin

Lundi 10 mai 2010

p50600121.jpg

Aujourd’hui, jeudi 6 mai 2010, c’est la journée mensuelle où le Groupement Parkinsonien de Mayenne-Sarthe  se retrouve pour passer la journée ensemble. Nous nous retrouvons au restaurant de St Marceau un petit village à-côté du Mans. C’est l’occasion de partager un repas et d’échanger notre savoir et nos  vécus dans un cadre chaleureux. Le déjeuner se passe dans la bonne humeur, chacun raconte sa petite histoire. Il faut savoir que la maladie de Parkinson empêche le malade de se déplacer normalement car il y a des blocages, des tremblements, de la lenteur pour certains ainsi que des douleurs. Cette journée de rencontre est importante pour le Parkinsonien car cela  lui fait une sortie afin de ne pas se sentir isolé, car malheureusement la maladie est encore mal connu et le regard des usagers est mal toléré par les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. 

p50600181.jpg le musée de vivoin

Après s’être bien restaurés, nous sommes allés visiter le musée du Prieuré de Vivoin qui était avant un château transformé en monastère et maintenant rénové en musée. Nous avons vu comment nos anciens travaillaient  le chanvre. C’était un travail physique, dur et qui malgré tout se faisait beaucoup en famille et voisins. La visite terminée, Madeleine habitant pas très loin de Vivoin à la campagne toujours dans la Sarthe nous propose de venir boire un café à son domicile. N’ayant pas le sens de l’orientation, et ne pouvant pas faire deux choses à la fois, étant Parkinsonienne, discuter et suivre la voiture qui me guidait, je me suis perdue. Gisèle qui m’accompagnait n’était pas surprise car me connaissant bien et habituée à ce genre de situation, on en rigole à chaque fois car c’est souvent que cela m’arrive. Ce fut une journée très enrichissante et qui nous a apporté que du bonheur.   

Visite à Champceuil

Jeudi 15 avril 2010

p4130114.jpg L’hôpital Georges-Clémenceaux

jacques Président du Groupement de l’Orne et Michèle Fortin son épouse, sommes allés  montrer la projection du D V D  sur la maladie de Parkinson.

Mieux comprendre pour mieux soigner

Peu connue, la maladie de Parkinson ne touche pas uniquement la motricité, mais également le centre des émotions.

Maladie handicapante et dégénérative, Parkinson ne se guérit pas mais se combat.

Trois malades témoignent avec beaucoup de courage de leur quotodien, depuis le choc du diagnostic jusqu’à l’adaptation dans la vie de tous les jours. Un message d’espoir et de sensiblisation à cette maladie qui touche aujourd’hui plus de 200 000 personnes en France.Un vrai combat au quotidien.

Avec la Participation de Jean Paul Wagner

Anne Marie Israël

Malick Taïbi

Mieux comprendre pour mieux soigner

Avec la participation

Monsieur Dr Gilles Caplain

Pour les Effets secondaires et troubles du comportement ainsi que pour les traitements complémentaires.

Les soins ; les bons gestes et prise de médicaments

Mme Agnes Chabot

Premiers Etats Généraux pour Parkinson

Mercredi 14 avril 2010

p41200791.jpg 

Changer l’image de la maladie de Parkinson

Est- il  possible de vivre au mieux avec une maladie de Parkinson, de faire des projets, de garder confiance en soi, en l’autre, lorsque la reconnaissance sociale et les liens de solidarité font trop souvent défaut? Il est permis d’en douter. Difficile de vivre sereinement entre la suspicion, l’apitoiement, la peur ou la fuite de l’entourage. Non moins difficile d’accepter ses symptômes Parkinsoniens lorsqu’ils suscitent rejet ou hostilité sociale. Plus redoutable encore, la sous-évaluation de la maladie de Parkinson qui, de fait, n’apparaît jamais comme un problème de santé  publique prioritaire. Cette sous-évaluation se répercute dans toutes les sphères de la société. De  là la nécessité d’encourager à la mobilisation des acteurs de santé autant que les chefs d’entreprise, des politiques autant que les médias, pour que les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne soient pas laissées pour compte. Les Etats Généraux invitent à agir pour changer le regard de la société sur la maladie de Parkinson. Pour ne plus avoir honte de ses symptômes Parkinsoniens et de sortir de l’ombre. Il faut se battre tous ensembles pour combattre la maladie de Parkinson afin de mieux la vivre au quotidien.

journée à Exmes

Mercredi 10 mars 2010

journée à Exmes dans D nos rencontres

Je me suis déplacée le 13 Février à Exmes pour le lancement du DVD  sur la maladie de Parkison. Il y a les témoignages de personnes malades ainsi que du personnel médical d’une unité spéciale pour le Parkison. Aider à mieux comprendre la maladie.

C’était très enrichissant pour les personnes qui veulent comprendre la maladie au quotidien. Ce n’est pas facile, je vous conseille de vous munir du DVD  afin de vous aider à accepter et à gérer le mal qui vous ronge tout au long de l’existence, ainsi qu’à l’entourage.

 J’organiserai à mon tour, prochainement la diffusion de ce DVD sur Allonnes avec Monsieur Fortin et son épouse qui s’investissent pour faire connaître la maladie de Parkinson. Je vous félicite du fond du coeur.

 dans D nos rencontres

Assemblée Générale aux Sables d’Olonne

Mercredi 17 février 2010

Un grand bravo à madame Guesdon pour avoir organisé l’assemblée générale aux Sables D’Olonne.

Assemblée Générale aux Sables d'Olonne dans D nos rencontres portsoir une ville des… joy(e)aux

Plusieurs groupements se sont déplacés de loin comme Monsieur Lapalus Philippe qui  est venu de Nice, sans oublier le groupement des Pyrénées et d’autres dont je ne peux tous les énumérer, sont venus nombreux pour recevoir le Docteur neurologue Derkinderen Pascal et Monsieur Lebouvier Thibaud.

Nous avons appris beaucoup de choses sur les signes non-moteurs de la maladie de Parkinson et des troubles digestifs. Nous sommes heureux d’avoir participer à cette assemblée. Vous trouverez les commentaires des deux neurologues dans la page no 97.

 dans D nos rencontres « l’assemblée rassemblée »