mon témoignage (2ème partie)

mon témoignage (2ème partie) dans C mon parcours  moi tout sourire sous ma casquette d’été

Comme je l’ai signalé au départ, la maladie a commencé en 1991 sans vraiment le savoir. Je ne m’inquiétais pas trop car je n’avais que quelques crises de tremblements, que j’occultais pour ne pas manquer mon travail. Je vivais avec car je n’avais pas trop le choix.

 

En 1994, là ce n’était plus la même chose car ça commençait le matin après ma toilette et j’en avais pour la journée. Le lundi 13 janvier 2004, je m’en souviens comme si c’était hier, le médecin est venu à l’école où je travaillais à l’époque, m’a injecté une piqûre de valium. Il pensait que cela me ferait du bien, il se trompait. Depuis ce jour je ne cessais de l’appeler pour lui faire part de mon état qui ne s’améliorait pas. J’ai avalé une tonne de médicaments avant de voir un Neurologue, qui celui ci n’a pas  su  diagnostiquer la maladie. Il m’a quand même hospitalisée après plusieurs semaines afin de passer des examens approfondis : Scanner, encéphalogramme, ponction lombaire qui n’ont rien révélé de suspect. Je prends de l’équanil et d’autres médicaments qui ne me font rien. Quelques jours plut tard je quitte l’hôpital avec mes tremblements qui ne m’ont jamais quittée, juste lors de mon sommeil. Je continue le traitement que l’on m’a prescrit, sans résultat.

Un mois après de nouveau hospitalisée. J’ai vu un psychiatre qui m’a mis sous tranxène 0,50 mg en perfusion 24h sur 24h pour une cure de sommeil. L’effet du médicament me donnait des hallucinations car je me croyais en chirurgie alors que je me trouvais en neurologie. Je ne le disais pas, de peur que l’on me prenne pour une folle. Cela a duré 9 jours, je ne dormais pas pour autant car je ne pouvais rester allongée sur mon lit. Il fallait que je bouge. je descendais dans le salle fumeur où je discutais avec d’autres personnes que je voyais plus malade que moi.

Finalement, toujours avec mes tremblements j’attendais  ma sortie avec impatience car les médecins ne mettais en confiance. Le jour de ma sortie …Je vous le raconte au prochain chapitre.

Laisser un commentaire